La méthode de calcul ABN (Méthode algorithmique basée sur les nombres) favorise le sens numérique, le calcul et la résolution de problèmes à travers l'expérience directe, la manipulation d'objets.

Les actions réalisées avec. Nous utilisons des objets quotidiens tels que des bâtons, des boutons, des pinces à linge ou des sols en caoutchouc numérotés de 0 à 9. Cette expérience directe ne peut être remplacée par un apprentissage verbal qui demande un trop grand usage de la mémoire et ne permet pas de donner du sens à ce qui a été appris. L’enfant doit construire son propre apprentissage, en être un agent actif, et c’est à nous, à l’école, de proposer ces expériences afin que les enfants puissent construire des connaissances mathématiques en partant de ce qu’ils savent déjà, de situations auxquelles ils ont déjà trouvé une explication, de ce qui a déjà un sens pour eux.

Pourquoi tous les élèves sont-ils obligés d’apprendre la même chose, de la même manière, au même moment et au même rythme, si chaque élève a ses propres capacités, son propre style et son propre rythme d’apprentissage?

Au lieu de considérer méritoire et difficile que l’élève soit capable d’apprendre d’une manière aussi compliquée que celle qui lui est offerte, on juge que c’est normal, et ceux qui ne sont pas capables de le faire sont ceux qui échouent, les incapables, ceux qui ne sont pas à la hauteur”. (Martínez Montero, 2010).

Ce qui caractérise cette méthodologie d’enseignement est son caractère ouvert et flexible, qui permet d’adapter ses algorithmes au rythme individuel de chaque enfant, en permettant les dédoublements et en accordant des facilités dans les calculs, impossibles à trouver dans les formats traditionnels, algorithmes qui permettent de trouver la bonne solution de différentes manières. Et la base sur laquelle les élèves travaillent, les nombres où les unités, dizaines, centaines… se composent et décomposent librement sans appliquer une règle ou un critère déterminés pour la résolution finale.

La Méthode ABN est utilisée dès l’étape de Maternelle (3 ans) et son apprentissage termine en 6ème année de Primaire avec des contenus d’initiation à l’étape du Secondaire. Méthodologie ouverte et naturelle, elle permet à l’élève d’apprendre à son rythme, en se basant sur des situations familières et des matériaux manipulables.