École Juan de Lanuza,
éduquée avec passion depuis 1978.

ÉTAPES SCOLAIRES

Eduquer et former les jeunes du futur, de 2 ans aux portes de l'université

ÊTRE SAVOIR CRÉER

Projets et méthodes

Le caractère novateur de l’école Juan de Lanuza a guidé son Projet Éducatif inspiré par des auteurs tels que Freinet ou Rodari, la psychologie positive, les Intelligences Multiples de Gardner et l’apprentissage coopératif de Spencer Kagan, entre autres. Tous structurent la base de notre projet, qui a comme pilier son Programme d’Éducation Émotionnelle, lequel guide l’attitude de l’équipe éducative et tend à être un modèle pour les élèves.

L’innovation a toujours été un élément différentiel de Juan de Lanuza, ce qui a marqué l’itinéraire d’une équipe éducative impliquée, désireuse d’accompagner l’amélioration continue dans l’éducation de ses élèves, une équipe en perpétuel processus d’évaluation, de formation et de perfectionnement.

Notre politique éducative est basée sur un processus d’amélioration continue de la qualité, qui encourage la formation continue des enseignants selon les nouveaux paradigmes de l’éducation, ce qui nous permet d’adapter notre Projet d’Établissement et, ainsi, de répondre aux défis éducatifs du moment, tout en adaptant notre structure aux besoins spécifiques des familles et des élèves.

Cet engagement en faveur de l’innovation éducative a abouti à la création de la Chaire d’Innovation Éducative de l’École Juan de Lanuza, créée en collaboration avec l’Université de Saragosse.

VENONS ET NOUS EN PARLONS:
Respect et vivre-ensemble

PROJET ÉLÈVE-ASSISTANT ET ÉLÈVE-MÉDIATEUR

Au cours de l’année scolaire 2015/2016, le programme de prévention et de résolution des conflits, personnalisé et conçu pour l’établissement par notre équipe d’orientation, a été mis en œuvre. Les résultats obtenus depuis le début du programme, tant au niveau de la participation des élèves et du corps enseignant, que des interventions positives des élèves-assistants et des médiations effectuées, ont été très satisfaisants.

LECTO-ÉCRITURE EN ANGLAIS. Synthetic Phonics

Synthetic Phonics est la méthode de lecto-écriture phonétique utilisée dans notre école pour l’apprentissage de l’anglais. En plus des bons résultats quant au niveau d’anglais des élèves, ce choix pédagogique s’est vu renforcé par le fait que, après des années d’enquête, le gouvernement du Royaume-Uni a inclu dans la loi cette méthode d’enseignement de la lecto-écriture en anglais langue maternelle dans ses écoles.

Entreprendre dans mon école

Emprender en mi Escuela (EME) est un programme éducatif coordonné par Valonaron en collaboration avec Ibercaja et le gouvernement d’Aragon, et destiné aux élèves du troisième cycle de l’enseignement Primaire. Pendant l’année scolaire, les élèves créent et gèrent une coopérative.

Celle-ci est élaborée comme le serait une coopérative réelle, en suivant à tous les niveaux les mêmes étapes que dans la réalité : création de produit, étude de marché, recherche du nom et du logo de l’entreprise, élection de représentants, autorisations administratives, création de statuts.

Dans leur coopérative, les élèves, par classe, fabriquent des produits qu’ils vendent une fois par an, dans un marché ou une foire qui se tient à Saragosse. EME favorise le développement des compétences liées à la communication, à l’analyse de l’environnement physique, à la création, à la coexistence et à la citoyenneté, ou aux nouvelles technologies.

Il s’agit d’un programme où les différents domaines du programme de Primaire sont rassemblés de manière globalisée, ce qui facilite l’application pratique de différentes compétences de base.

Chaque activité est un nouveau défi qui commence par l’incorporation à des groupes coopératifs et la réalisation d’analyses dont il faut tirer des conclusions, tant personnelles que collectives ; l’année scolaire se termine sur le marché et la clôture du compte de résultat.

Méthodologie ABN

La méthode de calcul ABN (Méthode algorithmique basée sur les nombres) favorise le sens numérique, le calcul et la résolution de problèmes à travers l’expérience directe, la manipulation d’objets et les actions réalisées avec. Nous utilisons des objets quotidiens tels que des bâtons, des boutons, des pinces à linge ou des sols en caoutchouc numérotés de 0 à 9. Cette expérience directe ne peut être remplacée par un apprentissage verbal qui demande un trop grand usage de la mémoire et ne permet pas de donner du sens à ce qui a été appris. L’enfant doit construire son propre apprentissage, en être un agent actif, et c’est à nous, à l’école, de proposer ces expériences afin que les enfants puissent construire des connaissances mathématiques en partant de ce qu’ils savent déjà, de situations auxquelles ils ont déjà trouvé une explication, de ce qui a déjà un sens pour eux.

Pourquoi tous les élèves sont-ils obligés d’apprendre la même chose, de la même manière, au même moment et au même rythme, si chaque élève a ses propres capacités, son propre style et son propre rythme d’apprentissage ?

École de pensée computationnelle

Nous sommes conscients que depuis quelques années et de plus en plus, il se produit, dans le monde de l’éducation, un boom d’activités éducatives liées à la programmation et à la robotique.

Nous sommes convaincus que tôt ou tard, nous assisterons à une révision de notre loi éducative en vue d’intégrer l’apprentissage de ces matières. Dans notre cas, depuis 5 ans, nous misons sur ces matières parce que nous sommes convaincus de leur potentiel quant au développement intégral de nos élèves, surtout en termes de capacité de réflexion et de stimulation de la créativité.

MakerSpace

Suite à l’inclusion des matières de programmation et de robotique pédagogique il y a 4 ans en Primaire, Secondaire et Bachillerato, l’évolution logique d’un point de vue conceptuel a été la création d’un espace où les élèves puissent se rencontrer, individuellement ou en groupe, partager leurs connaissances, où ils puissent créer des projets pas seulement pour mettre en pratique ce qu’ils ont appris, mais aussi pour relever de nouveaux défis.

New Venture Today

Afin d’être encore mieux préparés à réussir dans la société et à devenir les leaders de leur propre avenir, les élèves de Bachillerato de l’école font des travaux pratiques de responsabilité sociale.

Il s’agit de créer des environnements d’apprentissage qui leur fournissent des situations leur permettant de développer des aptitudes, des habitudes et des compétences qui leur permettent de se sentir mieux avec les autres, avec eux-mêmes, et d’être prêts à affronter l’avenir avec de meilleurs outils. Des travaux pratiques qui les rapprochent de ce qui se passe dans le monde.

Jeune Erasmus

Un projet international qui cherche à renforcer les contacts entre nos élèves et des élèves étrangers dans des classes américaines, où ils travaillent sur des projets communs et apprennent à connaître leurs coutumes, leurs méthodes de travail, etc.

Les élèves espagnols suivent les cours des élèves américains. Depuis plus de quatre ans, l’école Juan de Lanuza collabore avec School Year Abroad (SYA), un lycée américain situé à Saragosse, dans différentes activités internationales.

Le but du programme est de réunir des élèves espagnols et américains dans un dialogue continu sur leur propre culture et celle des autres. Au-delà des avantages implicites d’une telle variété d’élèves, l’autre objectif est d’encourager les élèves à dépasser les frontières conventionnelles des écoles, des langues et des cultures et à se faire des amis pour des raisons scolaires, culturelles et sociales en dehors de la classe.

Le contenu des cours intègre des éléments linguistiques, géographiques, culturels et actuels, afin de capter l’intérêt de tout élève qui aspire, à long terme, à exercer dans la diplomatie, les relations internationales, les droits de l’homme, ou à suivre des études artistiques et culturelles.

Supplément au diplôme

Tout au long de la vie scolaire de l’élève, les activités, les défis, les prix, les certificats, les projets, etc. auxquels un étudiant peut être amené à participer dans le cadre de l’école sont nombreux et variés. Le bagage qu’un étudiant emporte avec lui lorsqu’il obtient son diplôme, tant sur le plan scolaire que sur le plan personnel, est clair, mais il n’a jamais été certifié jusqu’à présent.

Le Supplément au Diplôme est un certificat, délivré par l’école, qui recense tous les acquis d’un élève à tous les niveaux, démontrant ainsi son développement en tant que citoyen du monde, élève et personne.

Work Experience

Le projet JdL Work Experience vise à offrir aux élèves de la 4ème année de l’ESO et de la 1ère année de Bachillerato une expérience dans un environnement adulte et professionnel où ils auront l’opportunité de développer leurs connaissances et leurs compétences personnelles et sociales. Il ne s’agit pas d’une formation en vue d’une carrière particulière, mais il peut être utilisé dans le cadre de leur préparation à leur futur domaine d’intérêt et pour les rapprocher du monde du travail.

Les élèves sont encouragés à observer la structure du lieu de travail et les conditions de travail des différents types d’employés. À l’occasion, des tâches simples leur sont confiées et à la fin du projet, tous les étudiants participants reçoivent un certificat attestant de leur expérience professionnelle.

Les élèves n’ont pas le droit d’être rémunérés pour leur expérience professionnelle dans la mesure où celle-ci se déroule pendant l’année scolaire et fait partie de leur formation. Dans tous les lieux de travail agréés par la direction de l’école, l’assurance scolaire couvre les élèves pendant toute la durée de l’expérience professionnelle.

Parmi les entreprises qui ont déjà accueilli des élèves de Juan de Lanuza dans le passé, citons : Bureau Veritas, Central de Reservas, Oerlikon Soldadura S. S. , Kirei Viajes, GRB Mixers, COPO Zaragoza, Fundación Piquer.