Respect et vivre-ensemble
PROJET ÉLÈVE-ASSISTANT ET ÉLÈVE-MÉDIATEUR

Au cours de l’année scolaire 2015/2016, le programme de prévention et de résolution des conflits, personnalisé et conçu pour l’établissement par notre équipe d’orientation, a été mis en œuvre. Les résultats obtenus depuis le début du programme, tant au niveau de la participation des élèves et du corps enseignant, que des interventions positives des élèves-assistants et des médiations effectuées, ont été très satisfaisants.

La planification et la gestion du Projet Élèves-Assistants et Élèves-Médiateurs peuvent se résumer comme suit :

Élèves-Assistants pour les classes de 5ème et 6ème années de primaire /1ère et 2ème années de l’ESO. Chaque classe a deux élèves-assistants titulaires et un suppléant qui a été formé comme ses camarades mais qui n’a agi qu’en cas de besoin (si un de ses camarades de classe était absent). Au total, 24 élèves ont reçu 4 heures de formation au début de l’année scolaire avec deux experts en matière de médiation. Lors de cette formation, leurs fonctions leur ont été expliquées ; observation de leurs pairs, demande d’aide à l’adulte si nécessaire, accompagnement d’élèves en manque de compagnie, confidentialité absolue quant aux informations qu’ils reçoivent, participation aux réunions de coordination. Plusieurs rencontres sont organisées avec tous les élèves-assistants tout au long de l’année scolaire. On note une grande participation et implication de la part des élèves, lesquels apportent des idées aux problèmes qu’ils ont eux-mêmes détectés, idées qu’ils mettent en pratique, les adultes n’intervenant qu’en cas de besoin.

Élève-Médiateur pour les classes de 3ème et 4ème année de l’ESO, 1ère et 2ème année de Bachillerato (4 élèves). Chaque classe dispose de deux élèves-médiateurs et d’un remplaçant. Au total, 19 élèves ont reçu une formation de 6 heures au début de l’année scolaire avec deux experts en médiation, au cours de laquelle ils ont appris à pratiquer l’écoute active, à respecter la subjectivité des émotions et à réaliser une médiation entre élèves en conflit. Près d’une vingtaine de médiations ont été réalisées au cours de l’année scolaire, qui ont toutes débouché sur l’engagement des élèves impliqués à améliorer la coexistence et à se prêter à un suivi ultérieur de cet engagement. Il est à noter que les élèves de 1ère année de Bachillerato n’avaient pas été invités au programme dans la mesure où ils se trouvent dans une étape plus exigeante de leurs études; ce sont les élèves eux-mêmes qui ont demandé à participer et ils ont joué un rôle très positif comme médiateurs et comme exemple pour les autres élèves.

Formation préalable des enseignants. Au début de l’année scolaire, une formation de 6 heures est dispensée aux enseignants, dans laquelle on explique le programme et on fournit les outils nécessaires aux médiations et au soutien des élèves-médiateurs qui ont besoin de la coordination d’un adulte, surtout au début du programme.

Information et diffusion : Le programme est diffusé dans toutes les classes de l’école de la 1ère année de Primaire à la 1ère année de Bachillerato; les élèves eux-mêmes sont chargés d’informer leurs camarades de classe. De plus, on a fourni à ces élèves un bracelet d’identification à porter tout au long de l’année scolaire de sorte qu’il soit plus facile pour les autres de les reconnaître dans la cour de récréation s’ils ont besoin d’aide. À la fin de l’année, lors d’une réunion en juin avec toutes les étapes concernées, les élèves reçoivent un diplôme reconnaissant le travail bien fait et leur contribution positive à l’amélioration de la coexistence dans le centre.

 

La participation des élèves et des enseignants est positive et importante, de plus en plus importante en ce qui concerne l’implication des élèves dans la résolution des conflits et des problèmes de coexistence, ce qui a pour effet de réduire le nombre de cas de conflits graves et de harcèlement scolaire.

Un autre aspect positif à noter : aux nouveaux élèves qui reçoivent une formation spécialisée en éducation émotionnelle, en résolution de conflits et en médiation, s’ajoutent ceux qui l’ont reçue l’année précédente, de sorte que de plus en plus d’élèves sont formés et participent au programme étendant ainsi la culture de la paix dans l’établissement.